Curry végétarien panais chou rave lait de coco

Je fais souvent des currys, et je me rends compte que je n’en ai publié qu’une recette jusqu’à présent! Du coup, je vous propose aujourd’hui un curry de saison : encore bien peu de légumes nouveaux disponibles. Je l’ai donc réalisé à partir de deux légumes d’hiver toujours bien présents dans mon magasin bio : le panais et le chou rave.

Curry végétarien aux légumes d'hiver
Curry végétarien aux légumes d’hiver

Curry aux légumes d’hiver : panais, chou rave &  Co

Le panais, et plus encore le chou rave, sont assez longs à cuire. Alors, si vous n’aimez pas trop les légumes encore croquants, mieux vaut préparer ce curry végétarien à l’avance, et le laisser cuire longuement, à température douce. On peut bien sûr utiliser d’autres légumes : navets, pommes de terre ou patates douces, topinambours…

Les légumes d’hiver rendent généralement peu de liquide. Pour obtenir malgré tout un curry bien crémeux, j’ajoute des tomates (en boîte ou fraîches selon la saison), et parfois des courgettes. Je coupe souvent mon lait de coco avec un peu de bouillon épicé (non salé) pour que le curry soit au final moins gras en bouche.

Curry végétarien

Curry végétarien panais et chou rave
Curry végétarien panais et chou rave

Je retranscris la recette de mémoire. Les quantités sont à adapter à vos besoins et à vos goûts. A préparer de préférence dans une cocotte à fond bien épais, genre cocotte en fonte. A accompagner de pois chiches et de riz, pour un repas végétarien et végan complet et savoureux.

  • Préparer les légumes : les éplucher, les laver, ébouillanter quelques secondes et éplucher les tomates si elles sont fraîches.
  • Émincer en rondelles un peu épaisses les carottes, en cubes les panais, chou rave et pomme. Émincer les oignons rouges et râper l’ail et le gingembre. Réduire en poudre au mortier les épices si nécessaire (genièvre, coriandre, baies roses).
  • Mixer les gaines de lin puis ajouter au lin les noix de cajou pour les mixer grossièrement ensemble (ne pas trop mixer pour ne pas transformer le tout en pâte : il peut rester des petits « grains » de cajou, comme une chapelure grossière). Cela servira à donner une texture bien épaisse et onctueuse au curry.
  • Faire chauffer un peu d’huile. Y verser les graines de cumin et de moutarde entières ainsi que la feuille de laurier. Faire crépiter les graines puis ajouter les oignons. Les faire roussir en remuant.
  • Ajouter le curcuma, l’asafoetida si vous en avez, le mélange genièvre, baies roses, coriandre, la purée de gingembre et d’ail, 1 cuillère à café de mélasse et 1 cuillère à soupe de sauce soja. Remuer rapidement pour bien imprégner les oignons. Verser un peu d’eau ou de bouillon si cela attache.
  • Ajouter le concentré de tomate et une demi-tasse d’eau ou de bouillon. Mélanger.
  • Verser dans la cocotte les cubes de chou rave et de panais. Les faire revenir quelques instants en mélangeant bien le tout. Ajouter les tomates et un peu de bouillon. Laisser mijoter une quinzaine de minutes.
  • Ajouter ensuite les carottes, la moitié de la boite de lait de coco et un peu de bouillon si nécessaire : il faut un peu de liquide pour que les légumes puissent cuire. Ajouter également les fines herbes hachées, le lin et les noix de cajou mixés, le curry.
  • Laisser cuire à feu doux en remuant de temps en temps. Le temps de cuisson dépend de la quantité, de la taille de vos morceaux et de la puissance de votre feu. Je préfère préparer mon curry à l’avance, et le laisser mijoter tout doucement longtemps : plus d’une heure. Ajouter un peu de liquide (bouillon ou lait de coco) si besoin. Au contraire, cuire à découvert si c’est trop liquide.
  • Lorsque le chou rave (le plus long à cuire) commence à s’attendrir, ajouter les cubes de pomme ainsi que les pois chiches. Goûter et rajouter de la sauce soja (ou du sel), du curry ou du piment  à votre goût. Selon la consistance du plat, ajouter un peu de liquide : du lait de coco. Si vous trouvez le plat déjà assez chargé en lait de coco, utiliser du bouillon non salé (certains laits de coco sont plus gras que d’autres). Remettre à feu doux pour 1/2 h ou plus.
  • Un peu avant de déguster, ajouter éventuellement des raisins secs réhydratés dans de l’eau tiède ou de l’eau aromatisée à la fleur d’oranger.
  • Servir avec du riz demi-complet ou complet, du chutney aigre-doux et quelques noix de cajou torréfiées. Parsemer juste avant de déguster de persil frais ou de coriandre frais.

Bon appétit! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *