Râpe Microplane pour purée de gingembre

Râpe Microplane : luxe ou nécessité ?

Ceux qui me connaissent en tant qu’auteur photographe le savent : le matériel n’est pas ma priorité. Je ne suis pas plus obsédée du gros objectif ou du dernier boîtier en photographie que du dernier robot magique ou gadget à la mode en cuisine. J’aime avoir un objet adapté à ma main, j’aime y lire les marques d’usure. Pour preuve, je me sers encore aujourd’hui du moulin à légumes manuel hérité de ma grand mère, qui doit avoir été fabriqué dans les années 50 -presque une antiquité!- et je l’adore!

Pourtant, il y a quelques jours, j’ai craqué pour l’un de ces fameux ustensiles hyper-tendance que l’on nous vend comme indispensable. J’ai fini par acheter une râpe Microplane.

Râpe microplane pour purée de gingembre et zeste d'agrume
Râpe Microplane pour purée de gingembre et zeste d’agrume

La râpe microplane, c’est cette râpe que l’on voit absolument partout dans les émissions culinaires, depuis quelques années. Elle sert à râper le gingembre, les zestes d’agrume, mais aussi d’autres aliments comme le chocolat, les fèves Tonka… Il s’agit initialement  d’une râpe de bricolage fabriquée au Canada, détournée en cuisine par l’épouse de son créateur. Toute l’histoire sur le site de Microplane. On la trouve un peu partout entre 20 et 25 €.

Je mets du gingembre dans presque tous mes plats, que je râpais avec une râpe à parmesan. Cela fonctionnait très bien, et dans une démarche de non-consommation, je m’étais lancé un défi personnel: ne pas céder au diktat de la râpe Microplane! Le végétalisme teinté de décroissance, c’est très bien, à condition de ne pas commencer par acheter tout un tas de trucs et de machins censés nous aider à moins consommer. Mais entre ma première râpe dont le manche en bois a fini par se désolidariser, et ma seconde, qui s’est rapidement émoussée, rendant difficile l’extraction d’une purée de gingembre… j’ai craqué: j’ai acheté la fameuse râpe Microplane.

Je l’avoue : cette râpe marche mieux que bien! Elle me permet de râper gingembre et ail sans difficulté, sans trop de risque de se râper les doigts à la fin. La purée d’ail-gingembre obtenue est plus parfumée que lorsque l’utilisais une râpe plus grossière. Bref, j’en suis ravie! Quant à l’usure, la râpe est garantie 10 ans. Donc a priori, pas trop de risque qu’elle s’émousse prématurément.

Je dois admettre que oui, parfois, les trucs à la mode, c’est bien! Aucun regret d’avoir cédé à l’attrait de la râpe Microplane. Je m’en sers tous les jours et je me demande pourquoi je me suis entêtée si longtemps à lui tourner le dos.

Avec quoi râper du gingembre
Avec quoi râper du gingembre ?

Au fait, cet article n’est en rien sponsorisé par Microplane. C’est simplement un retour d’expérience, et une réponse à une discussion récente avec une amie sur la meilleure façon de râper du gingembre 😉 .

A très bientôt pour de nouvelles recettes végétales ! Vous l’avez peut-être constaté: le blog tourne un peu au ralenti en ce moment, car nous sommes en plein travaux, en train de refaire… la cuisine. Donc pas l’idéal pour créer de nouveaux plats et pas trop le temps de faire les photos et rédiger les articles. Mais d’ici quelques jours, fin de la première phase du chantier et reprise des activités sur ce blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *