Soupe miso aux petits légumes (végan)

Une soupe miso végétalienne (100% végétale)

La soupe miso tient une large place dans l’alimentation japonaise. Il s’agit d’un bouillon parfumé : le dashi, auquel on ajoute des légumes, puis en fin de cuisson du miso : pâte de soja fermentée au goût caractéristique.

Cette soupe miso peut se décliner en de multiples versions : plus ou moins garnie en légumes pour un bouillon léger en repas du soir, ou accompagnée de nouilles et de tofu pour un repas plus roboratif.

Je vous propose aujourd’hui la version repas complet : un grand bol de soupe miso aux légumes et cubes de tofu lacto-fermenté, versé sur des pâtes de riz (pour un repas sans gluten, mais vous pouvez utiliser des nouilles asiatiques de froment).

! Certains misos ne sont pas gluten-free! Ils peuvent contenir du blé. Pour une version sans gluten, choisir un miso de soja et riz.  

Le dashi est traditionnellement fait à partir de poisson (on en trouve en bouillon-cube). Comme je n’en consomme pas, j’ai fait mon propre dashi parfumé 100% végétal (La recette en suivant le lien).

soupe-miso-recette

Ingrédients

Comme souvent dans mes recettes, vous pouvez substituer un légume à un autre selon vos goûts et le contenu de votre frigo, ou tout simplement en supprimer certains : ma soupe miso était plutôt copieuse et la plupart des légumes ou fruits qu’elle contenait étaient en réalité des restes. La soupe miso traditionnelle contient bien moins d’aliments : en général deux légumes seulement.
J’utilise du tofu lacto-fermenté par goût personnel et parce-que je privilégie une alimentation vivante. Mais on peut remplacer sans problème par du tofu classique.

ingredients-soupe-miso

Préparation

Pour 2 personnes
Facile

  •  Si vous voulez des champignons parfumés ou des champignons noirs, pensez à les réhydrater à l’avance, selon le mode d’emploi.
  • Si vous faites votre bouillon Dashi le jour-même, pensez à le faire à l’avance, qu’il ait bien le temps d’infuser et de se parfumer.  Vous pouvez aussi utiliser du dashi en cube ou en poudre (magasins bio ou exotiques – mais en général, avec du poisson).
  • Émincer les oignons et détailler les carottes en fine julienne ou en fines lamelles. Couper la tomate et le tofu en petits cubes et détailler en petits morceaux quelques bouquets de chou romanesco, une tranche d’ananas et quelques pousses de bambou. Râper un petit morceau de gingembre.
  • Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile. Concasser grossièrement au mortier les grains de coriandre, de baie rose et de moutarde et les ajouter.
  • Recouvrir les épices avec les oignons. Dès que les oignons deviennent translucides, ajouter le gingembre et le reste d’épices : curcuma, nigelle, 5 parfums, herbes de Provence, poivre, pâte de curry. Ajouter quelques cuillères de dashi et mélanger le tout.
  • Placer ensuite dans la sauteuse les légumes, les champignons, éventuellement le tofu. recouvrir largement de dashi et laisser cuire doucement.
  • Ajouter un filet de citron ou 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz et 1 cuillère à soupe de sirop d’érable (ou sirop d’agave) pour un goût plus aigre-doux.
  • En parallèle, faire cuire les nouilles selon le mode d’emploi.
  • Surveiller la cuisson des légumes. Personnellement, j’aime lorsqu’ils sont encore bien craquants et cela préserve bien mieux les vitamines. Une cuisson douce de quelques minutes me suffit. Un peu avant la fin de cuisson, ajouter les cubes de tofu lacto-fermenté (pour préserver les ferments d’une cuisson excessive).
  • Dès que les légumes vous conviennent, mettez une demi cuillère à café de miso dans chaque bol. Délayez le miso avec un peu de bouillon prélevé dans la sauteuse. Ajoutez les nouilles, puis versez dessus les légumes et le bouillon, et enfin un peu d’herbes fraîches de saison.
  • Pour un apport en oléagineux, vous pouvez ajouter quelques noix de cajou ou un peu de sésame noir.
  • Remuez et dégustez!

Côté nutrition : le miso est un aliment vivant (fermenté), riche en acides aminés et probiotiques. Cela lui confère des vertus antioxydantes, alcalinisantes, détoxinantes. Un bienfait pour notre corps… à condition de ne pas le faire trop chauffer. La cuisson excessive détruit les bienfaits de cette cuisine vivante.

soupe-miso-legumes

Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *