Tartinade aux vrilles et feuilles de vigne

Tartines végétales : et si on goûtait à la treille du jardin ? 

Les tartinades, j’en fais plusieurs par semaine ! Souvent, le soir, c’est tartine de pain complet petit épeautre (allégé en gluten) grillé, terrine végétale et assiette de crudités. Je ne fais jamais deux fois de suite la même tartinade. J’improvise donc en fonction de mes envies, de mon frigo, du jardin, ou encore de la récolte de plantes sauvages.

Au jardin, justement, court une treille, pays du Champagne oblige ! (Bon, en réalité, il s’agit d’un pied de raisin de table.) Clin d’oeil aux feuilles de vigne farcies (dolma) que j’adore, j’ai eu envie de cuisiner la feuille de vigne autrement. Et puis, tant qu’on y est, si j’ajoutais aussi un peu de vrilles de vigne ?

Les feuilles de vigne sont un peu amères, alors que les vrilles sont plutôt acides. On peut les récolter au printemps, les blanchir et en faire un très bon condiment au vinaigre. 

Pour ma recette, il faut veiller à récolter les feuilles et des vrilles toutes jeunes, encore bien tendres. On en trouve encore un peu en cette saison sur les vignes non taillées. Sinon, il faudra attendre l’année prochaine !

La recette de terrine de feuilles de vigne

feuilles-de-vigne-pate-vegetal

interv

feuilles-de-vigne-terrine

  • Laver et retirer les parties trop dures de feuilles et vrilles de vigne (queue et nervure centrale des feuilles, base des vrilles) pour obtenir environ 25 gr de vigne (une poignée). Éplucher et râper ou couper en petits morceaux le gingembre. Couper en cubes le tofu et la pomme.
  • Placer tous les ingrédients sauf l’échalote, les tomates séchées et les fines herbes (persil, échalote… à votre goût) et la noix de coco dans le bol de votre mixeur. Mixer par à coups jusqu’à obtenir une texture assez fine. Ajouter une cuillère à soupe de noix de coco râpée. Mixer à nouveau. Si c’est trop liquide, ajouter progressivement un peu de noix de coco jusqu’à obtenir la consistance désirée. Goûter et rectifier l’assaisonnement (le goût piquant du gingembre s’atténuera en laissant reposer un peu la terrine).
  • Éplucher et ciseler l’échalote. Émincer les fines herbes fraîches. Couper les tomates séchées en petits morceaux (j’utilise des ciseaux). Les ajouter à la préparation et donner quelques brefs coups de mixeur supplémentaires, juste pour mélanger sans hacher ces derniers ingrédients.
  • Si possible, laisser reposer une heure au frigo ou encore mieux : préparer la terrine la veille pour le lendemain. Elle sera encore meilleure.

Bon appétit !

Récolter les feuilles de vigne : 

! Je parle ici de la vigne qui donnera du raisin, pas des autres vignes ornementales ! Les feuilles de vignes sont comestibles. Elles sont généralement utilisées cuites ou blanchies. Je n’ai trouvé aucune information ou mise en garde particulière, et après avoir consommé des feuilles de vigne crues à plusieurs reprises, je n’ai jamais eu aucun soucis de digestion. L’acidité des vrilles de vigne m’inciterait à ne pas en abuser, un peu comme pour l’oseille, comestible de façon modérée mais sans excès à cause de l’acide oxalique qu’elle contient.

Vrilles et feuilles sont du genre coriaces, il faut donc bien veiller à enlever les parties trop dures, n’utiliser que les jeunes pousses et bien mixer le tout.

Attention surtout aux vignes cultivées ! Les vignobles subissent de lourds traitements phytosanitaires… Essayez de trouver une treille dans un jardin cultivé en bio, et ne récoltez pas sur une plante qui présente des signes de maladie (oïdium, mildiou…)

Les photos en plus grand, c’est par là : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *