Velouté de pâtisson au tempeh fumé

Velouté de Pâtisson du jardin, granola salé et tempeh fumé

une soupe pour un repas complet ou une entrée végane de fête

Il me restait un gros pâtisson du jardin, récolté depuis un bon moment déjà, et qu’il me fallait cuisiner vite. J’avais un peu peur qu’il n’ait plus trop de goût. Du coup, j’ai opté pour une soupe. Non, pas une simple soupe, mais une vraie soupe de compétition avec des petits trucs que l’on rajoute pour la transformer en velouté de fête. Le tout 100% végétal bien sûr.

courge pâtisson et potimarron
Courge pâtisson et potimarron

Pour agrémenter mon velouté de pâtisson, j’ai opté pour un granola salé (j’en suis addict, et pas que moi!!) et de petites allumettes de tempeh, auquel j’ai voulu donner un goût fumé pour évoquer un peu des lardons (on doit pouvoir remplacer le tempeh par du tofu ferme – à tester?) Franchement, cette soupe, c’était le bonheur ! Elle a rempli son rôle de soupe-repas, mais j’ai bien l’intention de la refaire pour la servir en plus petite quantité pour une entrée de fête.

La conservation des courges et pâtissons : surtout, jamais au frigo ! On les conserve tout simplement plusieurs semaines dans un endroit sec, l’idéal est une pièce un peu fraîche (moins de 25°). Chez moi, je les pose sur une ardoise dans un coin sombre de la salle à manger, je fais en sorte qu’ils ne se touchent pas au cas où, et je n’ai jamais eu de problème de pourriture. 

Velouté de pâtisson, tempeh fumé et granola salé
Velouté de pâtisson, tempeh fumé et granola salé

Ingrédients pour 3 à 4 personnes (ou plus, selon la taille du pâtisson, si l’on veut une soupe-repas ou une simple entrée)

La soupe :

Le muesli :
Les allumettes de tempeh

Velouté de pâtisson, tempeh fumé et granola salé fève tonka

Dans quel ordre on fait quoi ?

Cela fait beaucoup d’ingrédients ! Mais pas de panique, il suffit d’y aller tranquillement, une chose après l’autre. Et puis, on n’est pas obligé de tout faire : on peut zapper les allumettes fumées au tempeh ou le granola. Quoique le granola, c’est si bon! Et s’il en reste, on pourra le grignoter nature, sur une salade, sur une autre soupe…

1- Le tempeh fumé – la marinade

On commence par faire la marinade pour le tempeh. Il faut le faire mariner au moins une heure. On peut même le faire la veille, et laisser toute la nuit au frigo.

  • Préparer une petite tasse de thé fumé lapsang souchong assez fort. C’est ce qui donnera le goût fumé.
  • Dans un bol, délayer le ketchup, la sauce teriyaki, la sauce soja. Compléter par une ou deux cuillères à soupe de thé (la quantité dépendra de la concentration du thé fumé).
  • Débiter en petites allumettes le tempeh (à peu près de la taille de lardons, pas trop petits quand même pour qu’ils se tiennent bien). Les plonger dans la marinade et mélanger délicatement. Elle doit bien enrober tous les morceaux.
  • Laisser mariner une heure minimum, en remuant régulièrement si nécessaire.

2 – Le velouté de pâtisson

On prépare ensuite la soupe. On aura juste le temps de préparer le granola pendant la cuisson.

  • Éplucher le pâtisson, le gingembre et l’oignon. Débiter grossièrement l’oignon et le pâtisson.
  • Faire revenir l’oignon dans un peu d’huile de coco, ajouter le curcuma et bien remuer.
  • Ajouter le gingembre râpé, les épices (coriandre, genièvre, poivre vert) réduits en poudre au mortier. Déglacer à la sauce soja et remuer.
  • Mouiller avec un peu de lait d’avoine si nécessaire pour éviter que cela attache. Ajouter le pâtisson. Laisser cuire quelques minutes en remuant.
  • Ajouter du lait d’avoine à hauteur du pâtisson. Cuire à feu doux à couvert pendant 20-25 minutes, jusqu’à ce que le pâtisson soit tendre.
  • En fin de cuisson, ajouter une belle cuillère à soupe de purée de cajou et délayer.
  • Laisser tiédir puis mixer finement.

3 – Le granola à la fève tonka

Pendant la cuisson de la soupe, on prépare le granola. J’ai repris ma recette de base, en variant un peu les ingrédients.

granola-sale-flocons-avoine

  • Préchauffer le four à 160°
  • Mixer finement les graines de lin, les délayer dans 2 cuillères à soupe d’eau. Laisser reposer.
  • Hacher grossièrement au couteau ou au mixeur les graines de courge et les amandes
  • Mélanger l’ensemble des ingrédients secs dans un saladier.
  • Dans un second bol, mélanger les ingrédients liquides : les purées d’oléagineux, huile, sirop d’agave et graines de lin.
  • Incorporer les liquides dans les ingrédients secs. Mélanger à la cuillère
  • C’est le moment de se salir les mains : prendre une petite poignée du mélange, bien serrer et déposer sur une plaque métallique couverte d’un papier cuisson : les ingrédients vont s’agglomérer en petits blocs. Briser entre les doigts les trop gros morceaux.
  • Une fois tout le granola sur la plaque de cuisson, on enfourne pour 15 minutes de cuisson. A mi-cuisson, remuer le granola pour une cuisson homogène.
  • Le laisser refroidir et vérifier qu’il est bien craquant. Sinon, le remettre quelques minutes.

!  Bien surveiller le granola durant les dernières minutes de cuisson : il doit être bien cuit et craquant, mais il brûle vite si on tarde à le sortir du four!

4 – Juste avant de servir ! 

  • Réchauffer la soupe si besoin.
  • Faire cuire les allumettes de tempeh. Je les ai saisies à la poêle à feu vif dans un peu d’huile de coco pour les caraméliser un peu et les sécher. Je pense que ça aurait très bien fonctionné au four aussi.
  • Servir la soupe dans un bol ou une assiette creuse. Au dernier moment, déposer délicatement à la surface quelques allumettes de tempeh et si on en a, un peu de persil ou coriandre haché.
  • Présenter le granola à part, pour qu’il ne ramollisse pas dans la soupe, ainsi que le reste d’allumettes de tempeh.
  • Déguster !

Variantes : 

  • On peut utiliser une autre courge : potimarron, muscade, butternut…
  • Remplacer la fève tonka par de la muscade, ou épicer la soupe au curry.
  • Remplacer la purée de cajou par de la purée d’amande ou même du lait de coco.
  • Utiliser un autre lait végétal plutôt que du lait d’avoine (attention, certains laits comme le lait d’amande ont un goût assez sucré).
  • Ajouter des pommes de terre pour une soupe plus consistante.
  • Tout est possible !

Ouf ! Fin de cette looongue recette ! J’espère ne rien avoir oublié. Je vais essayer de publier un peu plus souvent, mais des articles un peu plus courts : des astuces, des outils… Bonne soirée à toutes et tous, et un grand merci pour votre présence, comme me le montrent mes statistiques ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *