Tian de pâtisson et légumes d’été

Un pâtisson du jardin qui traîne depuis un peu trop longtemps à la cave, trop gros pour faire un pâtisson farci individuel façon pâtidou farci, et trop petit pour deux personnes? Je ne savais pas trop quoi en faire, jusqu’au moment où j’ai vu un paquet de risella dans le frigo. Et si je testais le tian de pâtisson?

J’adore le tian et j’aime beaucoup le goût subtil du pâtisson, entre courge et artichaut. Je n’ai jamais testé la chair de pâtisson rôtie au four, mais inspirée par la recette de pâtisson rôti aux épices de Marie Laforêt (pas la chanteuse, hein? 😉 ) et par quelques autres légumes qui traînaient dans mon frigo, je me suis décidée pour ce tian de pâtisson et aubergine. Résultat : le pâtisson ainsi confit au four, c’est délicieux!

tian-de-patisson

Tian pâtisson aubergine : Ingrédients

patisson-tian

  • La recette est donnée pour 3-4 personnes en plat principal. Elle reprend la recette de Tian publiée précédemment. On peut réaliser le tian sans aubergine, avec juste pâtisson, tomate et pomme de terre. On peut au contraire rajouter d’autres légumes comme la courgette. Pour un index glycémique plus bas, on peut remplacer la pomme de terre par de la patate douce. Bref, on peut adapter avec les légumes que l’on veut : c’est ça le tian!
  • J’utilise de l’ail frais, plus doux. Avec de l’ail sec, une gousse suffit.
  • Enfin, j’ai utilisé un substitut de fromage végétal sans lactose, à base de riz (de la risella) car je ne consomme aucun produit laitier. On peut bien sûr remplacer par de la mozzarella (bio de bufflonne, pas un truc caoutchouteux industriel) ou ne rien mettre du tout sur le dessus : cela sera très bon quand même.

Réalisation de la recette

Préparation des aliments :
  • Éplucher les légumes, l’ail et le gingembre. Débiter le pâtisson en gros quartiers pour en ôter toutes les graines.
  • Râper le gingembre (avec une petite râpe type râpe à parmesan, par exemple), le mélanger avec un peu d’huile d’olive et une cuillère à café de sauce soja si vous en avez. Laisser reposer.
  • Émincer les légumes en fines tranche. Émincer l’ail en très fines tranches pour un goût plus prononcé (pour un parfum plus doux, il suffira de frotter le plat avec la gousse d’ail).
Mise en place
  • Préchauffer le four à 180°
  • Huiler un grand plat à four (et frotter éventuellement avec la gousse d’ail) . Y disposer verticalement toutes les tranches de légume bien serrées en alternant les différents légumes. (La taille du plat doit être adaptée : les légumes bien serrés doivent occuper toute la surface.) Puis répartir l’ail finement émincé entre différents légumes. Ajouter un peu d’herbes de Provence et un filet du mélange huile d’olive-gingembre. Poivrer. (Si vous n’avez pas de sauce soja, ajoutez un petit peu de sel – pas beaucoup car la risella est salée!)
  • Enfourner à 180° pour une heure environ. Surveiller la cuisson : enfoncer une lame de couteau dans les pommes de terre, qui doivent être presque cuites. Si les légumes menacent de noircir, couvrir avec une feuille de papier aluminium pour finir la cuisson.
  • Sortir le plat du four et répartir à la surface de fines tranches de risella. Ajouter des herbes de Provence -fraîches si possible-  (thym…) et un filet d’huile d’olive. Remettre au four pour 20 minutes à 1/2 heure. On peut finir par quelques minutes sous le grill pour griller un peu le faux-mage végétal. Vérifier que les légumes les plus longs à cuire sont bien fondants avec la pointe d’un couteau.

Bon appétit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *